Le bien être : "des individus sains dans une organisation saine"

La logique d’un chef d’entreprise qui œuvre au bien être doit être saluée mais elle n’est pas toute altruiste. Elle est en réalité très pragmatique : plus un salarié est bien à son poste, plus il s’implique. Souvenez vous qu'investir 1€ dans la santé des salariés rapporte 2.2€ à l'entreprise, s'assurer du bien-être de ses salariés serait donc un pari gagnant.

Bien être pour mieux faire !

Un salarié bien à son poste est plus productif et moins susceptible d’être absent. Partant de ce principe, de plus en plus d’entreprises misent sur des espaces de travail agréables avec la possibilité de se détendre.

Dans l’industrie, ce souci du bien être est directement lié à la prévention des risques psychosociaux. Tout projet de changement de poste donne lieu en général à un groupe de travail dans lequel sont intégrés des opérateurs et des membres du CHSCT. La sécurité des personnes est un sujet qui se hisse au même niveau d’importance que la productivité. 

Dans les services, le souci du bien être se traduit par l’adaptation des bureaux aux besoins des salariés. Esthétisme et fonctionnalité sont les maîtres mots de cette tendance. Dans certains sièges, les lieux collectifs comme la cafétéria sont particulièrement soignés car ce sont des lieux d’échanges informels où l'information est diffusée et nombre de décisions s'y prennent.

Et si l’entreprise devenait un lieu de ressourcement.

Une autre tendance forte repose sur la mise en place d'ateliers de développement personnel aux heures du déjeuner ou en fin de journée.

Suivant leurs envies, leur curiosité, les salariés chanceux pourront s'adonner au Yoga, à la sophrologie et encore à la mindfullness ou méditation de pleine conscience très en vogue outre-Atlantique. Ces ateliers contribuent à développer l'efficience professionnelle de vos équipes. Ils agissent à la fois sur l'individu et son propre développement mais aussi sur l'énergie du groupe car ils offrent une expérience collective du bien-être.

Soyons tout de même lucide sur le fait qu'un cours de yoga hebdomadaire ne suffira pas à combattre les effets du stress si les causes prennent racine dans une culture de management anxiogène !

Le massage Amma : un moyen pour détourner la tension !

Olivier Humeau. Associé fondateur de Solution Recyclage à St Herblain a choisi de proposer à certains salariés des massages assis ainsi que de la kiné-ostéopathie une fois par semaine.

Olivier Humeau, associé fondateur de Solution Recyclage à St Herblain nous parle du bien-être de ses salariésPourquoi avoir pris cette décision ?

Dans leur quotidien, nos agents de collecte alternent la conduite et la manutention des déchets de nos clients. Ils portent des charges limitées mais de façon répétée, c’est un métier où le physique est important. Et comme c’est important, il faut y faire attention.

Nous avons décidé de terminer chaque semaine de travail par des séances individuelles de massage ou de kiné-ostéopathie. C’est une bonne manière de partir en week-end avec des tensions en moins.

Dépense ou investissement ? Quelles répercussions sur la motivation et la santé de tes équipes ?

C’est évidemment un investissement. Nos véhicules font l’objet d’un entretien régulier. Pourquoi nos salariés n’auraient pas a minima la même attention ? Nous souhaitons juste conserver des salariés parfaitement investis, sur la durée.

C’est aussi un acte managérial fort : nos équipes se savent considérées et respectées pour le travail qu’elles accomplissent. Enfin, ça entre en résonance avec la mission qui leur est confiée : le recyclage des déchets. C’est un tout qui donne du sens à leur travail.

Ce genre de pratique est-elle accessible à toutes les entreprises ?

Bien sûr. Le coût est parfaitement accessible et justifiable dans une démarche RH. En revanche, il faut que la démarche ait un sens vis-à-vis des salariés concernés. Si l’action est perçue comme une simple gratification de circonstance, le bénéfice risque d’être limité.

Media